logo-ccclb

> Contacts
> Horaires
> Espace Presse
> Partenaires
Newsletter >
Johan Cretn
version française english

JOHAN CRETEN

MIROIR PARLANT

UNE EXPOSITION DE JOHAN CRETEN
AVEC LUCIEN PETIT, HERVÉ ROUSSEAU
ET 6 CÉRAMIQUES JAPONAISES TRADITIONNELLES

Explorer les possibilités des cuissons au bois, le mystère des cendres et la force rustique de la région, mais aussi rompre avec le rythme fou et effréné des capitales de l’art, ont été les motivations de Johan Creten à répondre spontanément au programme des Résidences La Borne dès leur ouverture.

Curieux de faire connaissance avec les savoirs et techniques de nombreux lieux de production, Johan Creten a fait mûrir son écriture plastique au travers des voyages et résidences qu’il n’a cessé d’entreprendre pendant toute sa carrière. C’est dans le même état d’esprit que l’artiste, curieux de faire évoluer continuellement son langage, s’est prêté au jeu proposé par les Résidences La Borne. En fréquentant régulièrement les rendez-vous du centre céramique, l’artiste a rencontré les céramistes de la région et partagé avec eux et le public autour de son travail. Plus particulièrement, il a commencé un travail avec deux céramistes : Hervé Rousseau pour la force tranquille de ses formes, la brutalité de ses gestes et la beauté de ses cuissons et Lucien Petit, dont il admire le questionnement permanent et la richesse des surfaces de ses objets.

Intéressé par le rôle assigné traditionnellement au socle, Johan Creten a imaginé des ensembles d’œuvres qui contrarient ce positionnement classique. À la Borne, il a conçu des supports multi-faces dédiés à l’accueil de nouvelles sculptures anthropomorphes de ses emblématiques séries : les Vagues et lesOdore di Femmina.
En réponse à ce dialogue fructueux des formes, les céramistes ont expérimenté différentes natures de feux sur les pièces en travaillant le positionnement des objets dans le four, et des effets d’émaux de cendres. L’expérience a révélé des réponses d’une grande richesse qu’il serait intéressant de poursuivre et d’enrichir par de nouvelles explorations de cuisson afin d’affiner la variété des nuances de feux.
Pour l’exposition Miroir Parlant, Johan Creten crée les conditions d’un dialogue entre ses productions et des pièces rares et importantes, six céramiques historiques japonaises de sa collection, produites dans quelques grands fours traditionnels comme celui de Tokoname et de Shigaraki. Dans ce cadre, il a invité la spécialiste Christine Shimizu auteur de publications multiples sur le sujet, à venir parler de cet art Japonais.

Exposition du 14 octobre au 21 novembre 2017
Vernissage le samedi 14 octobre de 18h à 21h.


Vernissage précédé d'une conférence à 17h :
"Grès du Japon, fonctions et esthétiques", conférence de Christine Shimizu, conservateur honoraire du patrimoine, suivie d’une discussion.
Christine Shimizu a été conservateur du musée national des arts asiatiques - Guimet à Paris (chargée de la collection d'art japonais du musée) de 1978 à 1993 puis conservateur en chef du musée national de Céramique, à Sèvres, chargée des collections de céramique asiatique et islamique de 1993 à 2010. Enfin, de 2011 à 2015, elle a été directrice du musée Cernuschi-musée des arts de l’Asie de la ville de Paris, conservateur général du patrimoine.

Ouverture tous les jours de 11h à 18h.

L'EXPOSITION EN IMAGE


Mentions légales -
© Centre céramique contemporaine La Borne